Pas de cinéma aujourd'hui, mais un peu de lecture.

J'ai fini hier soir "La Guerre des Mondes" de H-G. WELLS.
guerreJe connaissais bien entendu l'histoire (grosso modo) et j'avais vu le film, que j'avais moyennement apprécié. Il était donc de mon devoir de fille instruite de me procurer le bouquin, pour pouvoir comparer tout ça.

Ben chuis déçue. Non pas que ce soit fondamentalement mauvais, loin de là, mais je trouve que le style, l'histoire, les dialogues et les personnages supportent difficilement le passage des années.
Finalement (comme dans le film) il ne se passe pas grand chose, du coup l'auteur en rajoute des tonnes et son héros tourne en rond. Quand vraiment il ne peut décemment plus rajouter une couche de "oh comme c'est horrible", il s'intéresse au frère du héros, sans qu'il n'y ait le moindre lien entre les deux. D'ailleurs on ne sait pas ce qu'il est devenu à la fin.
Ceci dit c'est assez instructif sur la façon dont les hommes voyaient la société à l'époque (masculine, forcément) et il y a un début de réflexion sur ce qui sépare l'homme de l'animal.

A mon sens, c'est d'ailleurs le principal sujet de ce livre. Pas les Marsiens (ben oui dans mon édition de 1970 et quelques, ça s'écrit Marsien, pas Martien), pas le héros, ni l'action (non, clairement pas l'action !) mais la remise en cause de la position dominante de l'homme sur terre. On peut effectivement se poser la question, et certainement encore plus aujourd'hui qu'au siècle dernier, de ce qui se passerait si, pour une raison ou une autre (météorologique, au pif...) nous nous retrouvions privés de notre chère technologie, et par conséquent notre CONFORT. J'espère pour vous que vous avez au moins un scout dans la famille parce que personnellement je suis incapable de faire du feu sans allumettes...
Et il n'y a pas que ça, parce que ce genre de choses matérielles, à mon avis quand vraiment il faut, on y arrive au bout d'un moment [si Trucmuche a pu le faire dans Koh Lanta, je le peux aussi !], mais tous les savoirs de base que l'on n'apprend plus, puisqu'on d'autres le savent et l'exploitent pour nous. Un exemple ? Au hasard : reconnaître les plantes qui se mangent des toxiques, savoir quoi faire avec un blessé (euh, faire le 112...), se soigner avec les moyens du bord... Toutes ces choses que nos ancêtres maîtrisaient et qui se sont finalement perdues dans les toutes dernières générations.

La fin d'une espèce ?