Cette semaine je suis allée voir un très bon film : le dernier Sofia Coppola.

 

Marie-Antoinette (Sofia Coppola - 2006)marie_a
J'en avais bien sûr pas mal entendu parler avant d'aller le voir, en bien comme en mal (les avis semblent très partagés sur ce film, vous voici prévenus !) et je partais donc sans trop d'a priori. Et puis comme j'avais adoré les deux précédents films de la Dame Sofia, j'étais assez confiante, et je n'ai pas été déçue.

 

Un film à part. Décalé. Décalant.
Kirsten Dunst à croquer, comme toujours, et très juste dans ce rôle qui lui va comme un gant, de jeune Réine paumée.

 

Bien sûr, ce n'est PAS un film historique, et il ne faut pas l'aborder comme tel. L'histoire est basée sur des événements historiques que tout le monde connaît, le reste est très certainement une extrapolation (une extrapolation américaine, qui plus est, avec tout ce que ça comporte comme vision romantique de la France de l'époque). Mais là n'est pas l'essentiel. On se fiche de savoir si untelle était plus jeune ou plus vieille, si les couleurs ne vont pas, s'ils ne mangeaient pas de pâtisserie à l'époque, etc...
marie_a22Le thème c'est Marie-Antoinette. Pas sa biographie, juste elle. Et je pense que le film montre de manière assez juste ce qu'elle a dû ressentir pendant son règne. Son mari pas dégourdi, la souveraineté trop tôt, sans y avoir été préparée et avec un mari aussi largué qu'elle. Ce sentiment de ne pas être às a place, le vide, la peur de décevoir, le devoir, les envies,...

 

Sans porter de jugement, Sofia Coppola montre de façon très juste l'errance d'une jeune femme paumée. En ce sens, le film rejoint et complète les deux précédents, qui abordaient également ce sentiment "d'àcôtédelaplaquitude", lié à l'adolescence pour Virgin Suicides, au dépaysement pour Lost in Translation, au pouvoir dans Marie-Antoinette.
Sofia Coppola maîtrise à fond son sujet, et on attend avec impatience son prochain film, pour savoir dans quelle voie elle va se diriger maintenant (selon elle, ellle aurait achevé avec ce film une sorte de trilogie).

 

C'est donc très vivement que je vous recommande ce film, à condition que vous acceptiez un rythme un peu lent.
Un dernier mot sur la B.O.F, extra. Pile poile ce qu'il fallait, un mélange de modernité et de musiques d'époque qui donne cette p'tite touche de folie au film.
D'ailleurs, je file l'acheter, moi !