J'aime pas les gens dans le train qui s'installent à côté de vous en conquérant et qui s'approprient l'accoudoir du milieu.
Pour moi l'accoudoir du milieu c'est une zone franche, le p'ti bout d'air entre les espaces personnels des deux voisins. Il n'est à personne.

 

J'aime encore moins les gens qui s'installent à la place libre à côté de vous alors que le wagon est quasiment vide...

 

Je dis ça parce que ce matin dans le train, comme il restait plein de place, j'avais posé mon sac à main à côté de moi, sur le siège voisin. Arrive un grand gaillard tout mince qui, sans m'adresser la parole (un petit "excusez-moi, je peux m'installer là" ça mange pas de pain...) prend le siège. J'ai à peine eu le temps de retirer mes affaires avant qu'il ne s'asseye dessus (groumpf... je rappelle que le train était loin d'être bondé !). Là-dessus, monsieur se met à l'aise (jambes écartées, comme un vrai mâle) et annexe l'accoudoir du milieu. Moi j'avais un bouquin, et j'ai fini le trajet pelotonnée dans mon coin pour éviter de lui effleurer le bras en tournant les pages (c'est qu'il y a des gens tordus qui se font des idées pour si peu !) pendant que môssieur était bien à son aise.

 

Des fois je me dis qu'il faudrait que j'apprenne à faire des remarques aux gens. Le problème c'est que quand je réagis, j'ai l'air ultra agressive, sans aucune intention de l'être... Donc pour éviter de passer pour la râleuse énervée du wagon, en général je grommelle interieurement.