Doudou m’en avait parlé, et j’ai enfin eu l’occasion de lire cette bande dessinée-réalité dont tous ceux qui l’ont eue entre les mains ont vanté les mérites.

pedro_et_moiPedro et moi (Judd WINICK – 2006)

Cette bande dessinée raconte une histoire vraie, celle de son narrateur, Judd, et de Pedro Zamora, mais surtout de leur amitié. En 1993, Judd, dessinateur de BD qui ne vit pas encore de son art, participe à l’émission The Real World de MTV. Ce sont les débuts de la télé-réalité, et ça n’a rien à voir avec Loft Story. Pedro participe également à cette émission, mais pas pour les mêmes raisons. D’origine cubaine, il est homosexuel et séropositif. A cette époque où le SIDA et ses ravages sont encore très méconnus, il veut toucher le plus grand nombre, pour sensibiliser les américains à la prévention et la lutte contre le SIDA. Judd et lui vont rapidement se lier d’amitié. Malgré la maladie, malgré les préjugés.

Au fil des pages, on fait connaissance avec Judd, jeune américain qui a tout pour être heureux, mais qui ne l’est pas, et Pedro, jeune Cubain qui a tout pour être malheureux, mais qui ne l’est pas. Ce témoignage est à la fois un magnifique roman d’amitié, un témoignage bouleversant sur la vie de Pedro Zamora et son combat pour les autres, mais aussi et surtout, une lutte contre les stéréotypes. Car Judd, bien que se considérant comme une personne à l’esprit ouvert et tolérant, se rend compte qu’il est bourré de préjugés, conséquence des tabous persistants. Au contact de Pedro, il apprend la réalité sur la maladie, et apprend surtout que l’ont peut être séropositif et bien vivant.

Ce récit très émouvant, lève le voile sur certains tabous qui persistent encore de nos jours sur le SIDA et l’homosexualité. Il rend à tous un visage humain et décolle les étiquettes. Pedro est certes un porte-parole, mais c’est surtout une personne, un homme bien. Et c’est de ça dont on se souviendra.

Bref, un livre à lire. Un livre qui laisse des traces et qu’on n’oublie pas.