En ce moment, on dirait que le cinéma ne va pas fort... Pour preuve toutes les opérations, fort intéressantes au demeurant pour nous pauvres consommateurs, de réductions sur les tarifs. Cette semaine c'est la "Rentrée du cinéma". Pour une place achetée, la 2e est à1€. Ce qui fait la place à environ 4,5€ et qui soulage nos petites bourses.

affiche_science_des_revesJ'ai profité de cette occasion pour aller voir "La Science des Rèves" (Michel GONDRY - 2005).
Et je suis quelque peu déçue. C'est le genre de film qu'on a vraiment envie d'aimer. Il est original, avec un casting plutôt sympa, et le réalisateur a fait ses preuves sur un 1er film extra (allez voir "Eternal Sunshine of the Spottless Mind" !). On a envie d'aimer, mais malheureusement ça ne se commande pas. Et c'est avec grand regret que je vous annonce ici que... je me suis fait chier devant ce film. Mais alors vraiment chier. J'aurais pu dormir, j'aurais sans doute fait des rèves sympas et je me serais fait mon film à moi.

science_des_revesPourtant tout était prometteur. Ce jeune homme hispano-anglophone qui revient à Paris après le décès de son père, qui trouve un job pourrave et rencontre une voisine à son gout. Son quotidien, qui ressemble fort au nôtre par moments, est épicé par ses rèves, plutôt loufoques et dans lesquels il réalise une vie qu'il ne parvient pas à concrétiser en vrai. Du coup, ses rèves prennent le pas sur sa vie et il ne sait parfois plus trop dans quel monde il est (onirique ou réel ?). Ca donne lieu à des quiproquos qui auraient pu être drôles mais qui retombent la plupart du temps comme un soufflé à la Cely (chuis nulle en soufflé).

affiche_science_des_reves_1Je n'ai vraiment pas réussi à accrocher, et pourtant, j'ai trouvé dans le film plein d'éléments qui d'ordinaire me plaisent beaucoup. Les décors cheap, la kitcheté, la narration décousue et les perso complètement à l'ouest. Oui, je vous entends d'ici "elle a des gouts bizarres Cely... moi ça me semble plutôt les ingrédient d'un mauvais film tout ça". Eh ben oui oi j'aime les trucs pas fignolés. J'aime quand les films ont une atmosphère, quand ils ne sont pas tous lisses, quand il reste ces petites touches "d'amateurisme" qui fait leur charme. J'aime les effets spéciaux à la Ed Wood, quoi. Dans ce film tout était là et pourtant ça n'a pas pris. J'ai surtout beaucoup aimé le côté multilingue. Ca se passe en France, mais le héros ne parle qu'un très mauvais français. Les autres acteurs se dépatouillent donc avec un anglais plus ou moins approximatif. Cette ambiance colo me plait beaucoup.

Mais j'ai trouvé Charlotte Gainsbourg presque transparente, le héros trop décalé pour l'apprécier, les histoires trop... je sais pas, peut-être trop oniriques. C'est tellement personnel l'univers de ses rêves qu'adhérer à ceux des autres est peut-être trop difficile. Mais quoi qu'il en soit, le film et bourré de qualités et beaucoup de personnes ont aimé, ce que je comprends aisément. Je ne saurais trop vous recommander d'aller le voir. Faites comme vous le sentez en fait.