tgv_25Grrrr... Aujourd'hui, je suis dégoutée !
J'avais entendu parler de l'opération de la SNCF pour les 25 ans du TGV (tous les billets de TGV à 5€ !) et la Cely-radine s'est mise en action. Vu le nombre de trajets en train que je fais par an, un petit aller-retour pour 20€ au lieu de 90, c'était la super bonne affaire du jour !

J'avais donc décidé de faire mon possible pour avoir l'un des 50.000 billets mis en vente. Selon mes estimations, le site internet devait être rapidement surchargé et la connexion interrompue. J'ai donc pensé qu'il serait plus judicieux de me rendre à la gare. Ça tombait bien puisque je bosse à Colmar et que comme ya pas encore vraiment de TGV qui y passe, et que c'est une petite gare, je me suis dit qu'on n'allait pas être nombreux à flairer la bonne affaire. Et puis j'ai supposé que comme d'habitude, à la SNCF, ils n'allaient pas être très organisés et que donc se pointer à 11h00 pour poireauter dans le hall et finir par se faire gruger la place par le petit malin arrivé à midi moins 10 ça valait pas la peine. Ben j'avais tort...

Je suis arrivée à la gare à 11h45. J'avise LE seul guichet ouvert et je fais la queue. Trop cool, me dis-je, il n'y a que 10 personnes devant moi. C'est in the pocket ! Sauf que non, ça c'était juste la file pour les billets normaux, la file pour les billets à 5€, c'était dans la petite salle à côté, où il y a 4 autres guichets. Là un gentil monsieur distribuait des tickets-boucherie (organisés aujourd'hui, j'vous dis !). Et là, tout de suite il y avait vachement plus de monde... Je me jette donc sur le gars aux tickets et j'obtiens... le n°56... Mais POURQUOI j'ai pas fait comme j'avais prévu, pourquoi chuis pas venue à 11h00 !!!! Après une petite scéance d'auto-flagellation, midi arrive et les premiers billets partent. Bon, ça ira vite, 55 personnes... 4 guichets... 2mn par personne... ça devrait aller.

Sauf que non ! Visiblement, les gens n'étaient pas trop au courant du procédé, et la plupart n'avaient pas compris qu'il fallait réserver sa place, et donc connaître la date du voyage... Yen a même un qui n'avait pas compris qu'il fallait quand même les payer les billets... Bref, à 12h15 on en était même pas au n°10. Là, panique, j'essaie de joindre n'importe qui au boulot, pour qu'ils essaient pour moi sur internet (on sait jamais, vu que toutes mes autres estimations étaient fausses... les places partaient peut-être à un rythme d'enfer sur le net) mais plus personne dans les bureaux (bande de fonctionnaires !!). Je prends donc mon mal en patience, fais un tour dans la gare, achête un coca, fume une clope, papote avec mes camarades de poireautage (la proximité, ya pas à dire, ça rapproche les gens !).
13h arrive, on atteint le n° 30 et d'autres gens recommencent à affluer (et baissent les bras devant les n° 110 et plus) et j'apprends que sur internet c'est saturé, impossible de se connecter (cool, moins de concurrence !). Je reprends espoir, papote de plus belle avec mes voisins et ensemble on pronostique sur l'heure à laquelle tout sera vendu et le dernier numéro qui aura son billet. Ça c'était plutôt chouette. En plus les gens de la SNCF étaient super gentils, ils nous ont même offert de l'eau.

Finalement, au numéro 45, vers 13h20, pfiout, fini. Cris de désespoir généralisé, en particulier du gars qui avait le  n°46, et qui a été un peu applaudi pour la performance. Chacun est donc reparti, non sans avoir échangé encore quelques moments de cette complicité fugace que seul ce genre d'événement peut créer.

Au final, j'ai pas eu le temps de manger, j'ai pris un sandwich dans mon bureau, j'ai passé 1h30 debout, j'ai mal aux pieds et au dos pour... que dalle... Trop déçue ! Vais devoir payer mon billet au prix fort (et en plus je voulais en profiter pour découvrir les nouveaux TGV Est, bah tant pis).
Mais c'était quand même un chouette moment avec tous ces gens que je ne reverrai sans doute jamais mais avec qui on a bien rigolé.

Et vous, vous avez eu vos billets ?

Edit du 22/09 : J'ai vu des images à la télé des guichets dans les "vraies" gares de France... Ben Boudiou j'ai fichtrement bien fait de tenter le coup à Colmar, où tout le monde est resté pépère avec son numéro-boucherie... Gare St Lazare, y avait des gens qui ont attendu depuis 8h du mat' ! [bon, ceci dit, ils ont p'têt eu leurs billets, eux...], des malaises à Lyon et des bousculades un peu partout...