Je n'en reviens pas moi-même, j'ai commencé "Le Soleil des Scorta" lundi matin, après ma pause vacancière. Je n'étais pas bien impatiente de le commencer : ce n'est pas tellement le genre de lecture que j'aurais choisi par moi-même, et voilà que je l'ai dévoré et fini en 3 jours (le tout pendant mon heure de train quotidienne). Et en plus je l'ai adoré. Comme quoi décidément, je ne peux pas me faire confiance sur le choix de mes lectures !

C'est un ami qui me l'avait offert au moment où je commencais "Suite Française". Lui est très auteurs français et moi franchement plus polars américain. Mais nous partageons nos goûts et nous faisons respectvement découvrir l'univers de l'autre. En général ça fonctionne, mais là au vu de la couverture j'étais réticente. En plus je venais de finir Suite Française et j'avais envie de légerté. Ceci dit, ça reste dans la même veine : cet aspect famille, succession des générations, héritage et culture familiale qui m'avait marqué, et c'est peut-être pour ça que ça m'a plu. En plus en ce moment à la radio tourne en boucle la chanson de bénabar "quatre murs et un toit", qui est exactement dans l'idée du bouquin. Je suis cernée, c'est terrible !

Le Soleil des Scorta (Laurent Gaudé - 2004)LeSoleilDesScorta
L'histoire se déroule dans une région de l'Italie, les Pouilles. On y découvre d'abord un personnage, puis toute sa lignée, sur 5 générations. La transition entre les époques se fait en douceur, petit à petit. Le temps passe sans même qu'on s'en rende compte, un peu comme dans la vie. L'auteur est très jeune mais il a su retranscrire de façon très juste ce sentiment du temps qui passe sans à coups et dont on prend soudain conscience au crépuscule de sa vie.
Au travers du destin de cette famille, qui n'a pas été épargnée par la vie, on cotoie des personnages bien différents et pourtant très proches. On s'y retrouve, et on retrouve dans leurs bouches les questions que l'on se pose.

Le style est fluide, agréable, reposant. Et pourtant il se passe toujours quelque chose. Les enchaînements sont rapides et bien menés, et on arrive à la dernière page en un rien de temps (ce qui rejoint totalement le thème du livre, c'est très fort :o) J'ai été très émue par ce livre. Pas par un personnage en particulier, qui ne sont pas toujours tellement attachants (c'est comme dans la vie, ça évolue), mais par les scène et certains dialogues, notamment avec le Curé.
C'est peut-être parce que je suis dans cette période de remise en question d'un certain nobre de choses, allez savoir, toujours est-il que les qualités de ce roman sont indéniables. Qu'il a eu le prix Goncourt et que c'est amplement mérité !

C'est décidé, à l'avenir je ferai des efforts pour choisir des livres vers lesquels je ne vais pas spontanément, et même que j'irais de temps en temps visiter le rayon "littérature française" !

NB : Les paroles de la chanson de bénabar, pour ceux que ça intéresse Quatre mus et un toit