Ahhhh... Hier soir j'ai craqué, je me suis offert le DVD de Working Girl, pour la modique somme de 5.95€ (avec le magazine télé en prime). J'avais vu et revu ce film il y a des années, et c'est un de mes films cultes de cette période. J'étais donc ravie de me faire ce petit cadeau, et j'ai profité de la soirée d'hier pour me faire plaisir et le revoir.

Working_GirlWorking Girl (Mike NICHOLS - 1989).

En allant chercher l'image de l'affiche, je tombe sur le titre français à sa sortie, visiblement tombé dans l'oubli entre temps : Quand les femmes s'en mêlent... ils n'étaient vraiment pas doués pour trouver les titres à l'époque !!!

Bon, alors bien sûr, dès les premières images du film, on se dit qu'il a pris un sacré coup de vieux. Rien qu'à regarder les fringues et les coupes de cheveux de ces dames, on a l'impression de prendre 20 ans dans la gueule (ben oui, justement, c'est presque ça...). Mais finalement il n'a pas pris une ride (contrairement aux acteurs ! Ahhh Harrison Ford dans les années 80...) et on retrouves certains aspect de la vie au travail d'aujourd'hui. Les acteurs sont top, et les situations juste ce qu'il faut de mélange entre justesse et cocasserie. La musique est impec (très années 80, mais impec quand même), d'ailleurs le film a eu l'oscar de la meilleure chanson.

D'ailleurs nominé dans la plupart des catégories aux Oscars en 89, il n'en a eu finalement qu'un seul. Mais il faut dire qu'il se trouvait en compétition avec Rain Man...

J'avais vu le film étant assez jeune et cette nana était pour moi une sorte de modèle. D'ailleurs l'expression Working Girl fait complètement partie de mon vocabulaire pour désigner une nana qui a réussi professionnellement, qui se fringue en tailleur/escarpins et utilise une petite sacoche en cuir. Tout sauf moi, quoi... Depuis j'ai un peu changé d'idéal, forcément, j'ai grandi et puis le monde a un peu évolué aussi. C'est maintenant un peu plus facile pour une femme de faire autre chose que secrétaire, même si c'est pas encore gagné.

En revoyant ce film, c'est un peu mon regard de préado sur le monde du travail et la condition féminine que je retrouve. Avec tout ce qu'il avait de caricatural et d'idéaliste. Aujourd'hui, revoir ce film me fait prendre du recul sur mon boulot pourri et m'a forcé à remettre en perspective ma carrière. Ce que ce boulot peut m'apporter et surtout, ce que JE dois faire pour ne pas me laisser engluer dans la démotivation et je j'menfoutisme ambiant, ce qui serait la pire des solutions de facilité ! Cely s'en va t'en guerre afin de bouter hors de France les chefs amorphes et ramollos !