J'ai découvert avec étonnement hier à la télé le canular diffusé mercredi soir par la télévision publique belge. Je n'en suis pas revenue !
La chaîne avait interrompu ses programmes pour un flash d'information spécial annonçant que les Flandres avaient proclamé leur indépendance, que le Roi avait fui le pays et que la Belgique se disloquait. Rien de moins. En fait c'était une fiction, ce qui a été annoncé à l'antenne au bout de plusieurs dizaines de minutes, et à laquelle une large majorité des spectateurs ont cru. Plus de détails ici.

En son temps, Orson Welles avait déjà fait grand bruit avec la diffusion d'un épisode radiophonique de la guerre des mondes. Mais là c'est différent. Cette simili-fiction belge est en fait inspirée par l'actualité et se voulait en quelque sorte didactique.  En effet, les Flandres revandiquent depuis un certain temps leur indépendance, estimant que la Wallonie profite de leur croissance. Cette tendance, certes minoritaires, est représentée par un parti politique indépendantiste, et à l'approche des prochaines élections, le faux reportage de mercredi prend un tout autre gout...

La question que je me pose, est de savoir si le rôle de la télévision publique est de tenter de faire passer des messages, forcément ressentis comme flous, à la population via des moyens aussi extrêmes. Bien sûr, en soi, l'idée est extra. Un canular d'une telle ampleur, si bien ficelé, c'est fantastique.Et ça laisse des traces dans l'histoire de la télévision (La preuve, tout le monde se souvient d'Orson Welles !). Mais dans ces circonstances et sur un sujet qui fait réellement débat dans la vraie vie, est-ce vraiment judicieux ? Le rôle de la télévision publique n'est-il pas justement d'informer le peuple, et de lui donner les clefs d'un débat sain et démocratique ?
D'ailleurs, bien rares ont été ceux à apprécier la plaisanterie ! Le représentant du mouvement indéêndantiste se frotte les main d'une telle publicité de ses idées alors que le reste du pays se désole de l'image du pays donné à travers le monde.

Finalement, ce serait un peu comme si chez nous on mettait en scène la prise du pouvoir par un Le Pen, montrant les effets que cela aurait sur la France, dans le but de faire prendre conscience à ses électeurs que non, voter pour lui n'est pas une solution...
Je pense qu'il faut prendre les gens pour des adultes responsables (même s'ils ne le sont pas toujours), et cesser cette incusion des médias simplificateurs et de la peopolisation dans la politique.