Ca fait un petit moment que je voulais vous parler de ce livre, reçu via Bookmates il y a quelques semaines, c'est maintenant chose faite. Je n'avais jamais entendu parler ni de l'auteur, ni de ce roman, mais le principe de Bookmates étant de découvrir des choses qu'on n'aurait sans doute pas lues sinon, j'ai trouvé que c'était une bonne occasion.

L'Ongle de l'Inconnu - Paul BERA, 1978
ongle_de_linconnuAlors comment dire... C'est de la science-fiction, mais c'est de la science fiction qui aurait pu sortir tout droit de mon cerveau surchauffé tellement l'histoire est tirée par les cheveux.
En gros, partons du principe que, notre monde ayant 3 dimensions, il se peut qu'un autre monde ait également 3 dimensions, mais seulement 2 en commun avec le nôtre. Dans ce cas-là, les deux mondes se superposeraient sans que l'on s'en rende compte. Jusqu'au jour où un engin de l'espace s'amuserait à chambouler tout ça et à créer des passages entre les mondes...
Partons également du principe que lorsque l'on passe dans l'autre monde, on y devient invisible (sauf bien entendu si on nous tire dessus avec un fusil à particule machin-chose). C'est dans ce contexte que le héros du livre se retrouve dans le monde des Oeus, où il n'est pas franchement accueillli à bras ouverts par le Grand Chef, ce qui ne va pas l'empêcher de tenter de sauver nos deux mondes d'une collision irréversible et fatale...

Bon, vous l'aurez remarqué, c'est du grand n'importe quoi ! Et c'est d'ailleurs ce grand n'importe quoi farfelu qui fait le seul charme du livre, autant dire qu'à mon avis il a dû avoir du mal à se trouver un public... A part le charme désuet de cette histoire abracadabrante, il n'y a pas grand chose qui vale le coup. Le style est simpliste, digne des pires collections pour enfants des années 70. Les personnages sont énnervants à souhait, en particulier le héros à qui on a juste envie d'en décoller une de temps à autre, histoire de lui remettre les idées en place. Car la particularité de ce livre est de particulièrement coller à son époque (les années 70, donc) dans le domaine de la place de la femme. Nous aurons donc droit à tous les grands classiques, du style la femme est faible et changeante. Et l'homme se doit de la protéger, même si ladite femme est général dans l'armée et l'homme un pauvre quidam venu assister à un débat à l'Assemblée...

Malgré tout, j'ai vu ce bouquin comme un ovni hors du temps, et le lire m'a plutôt amusée. C'est le genre de choses qui me font apprécier de vivre à notre époque... Si l'expérience vous tente, je ne pense pas qu'il soit encore édité, mais vous pouvez vous mettre dans la liste d'attente sur Bookmates ici ou le commander .