Hier, dimanche, j'avais plus ou moins décidé de ne pas mettre le quart d'un orteil hors de chez moi. Envie de glandouille, de grosse flemme, de ma grosse couette et de mon canapé. J'ai donc magistralement commencé ma journée par une grasse mat digne de ce nom, de celles qui posent la question "petit dej ou déjeuner ?", question résolue par un diététiquement terrible mix des deux, un bon gros brunch.
Et ensuite, après 2-3 bêtises à la télé, je me suis décidée à mettre un DVD. Au choix "Le Dernier Samouraï" - Tom Cruise - ou "Retour à Cold Mountain" - Jude Law -... J'ai opté pour Jude, l'envie de regarder des mecs des vrais s'affronter en tenue de Samouraï me tentait moyen. Va donc pour Cold Mountain et un peu de romantisme.
Mais bon sang qu'est-ce qui m'a pris ? Comment j'ai pu me faire avoir à ce point là ? Comment tout ce casting shiny à souhait a-t-il pu se laisser embarquer dans cette espèce de guimauve dégoulinante et collante ?! Car oui, Cold Mountain est un film pompeux d'un ennui mortel, et où j'ai même réussi à ne pas verser une demie larme (et pourtant, je suis bon public en général !), même pas de rage ! Pourtant ça avait l'air prometteur...
[Et là attention, je vais vous raconter tout le film, que vous vous rendiez compte du désastre par vous-même, alors si vous avez (malheureux !) l'intention de le voir, autant vous ménager un minimum de suspense en ne lisant pas la suite...].

Retour à Cold Mountain - Anthony MINGHELLA, 2004
cold_mountainAu moment de la guerre de Sécession, Jude rencontre Nicole (Kidman). Jude et Nicole se font  gentiment de l'oeil mais sont trop timides pour sauter le pas, jusqu'à ce que Jude parte à la guerre et se décide à embrasser Nicole genre 3 secondes avant de la quitter... Pendant que Jude vit l'enfer dans les tranchées et réchappe miraculeusement plusieurs fois à la mort, Nicole a le coeur plein de chagrin. Ce qui ne va pas en s'améliorant lorsque son père meurt, la laissant seule avec une ferme dont elle ne sait s'occuper.
Nicole se retrouve donc dans la mouise totale et doit mendier son pain, pendant que Jude décide de profiter d'une blessure pour déserter et la rejoindre. Manque de bol, la Milice rode et capture tous les déserteurs qui croisent son chemin, lesquels seront pendus pour l'exemple. Jude doit donc la jouer serré. En chemin il rencontre plein de gens. Parfois ils sont gentils. Parfois non. Il y a un pasteur fornicateur plutôt sympa, une famille de dégénérés délateurs, une vieille sorcière guérisseuse, et Nathalie (Portman), la mère éplorée d'un bébé malade...
De son côté, Nicole reçoit l'aide de Renee (Zellweger), une brave fille de la ferme qui a appris à se démerder toute seule parce que son père, actuellement à la guerre aussi, n'était qu'un bon à rien. D'ailleurs vlatipa que ce bon à rien se pointe, pour expliquer à sa fille que depuis qu'il a découvert la musique, il a changé. S'en suit une joyeuse fête au son des violons. Sauf que bien entendu, le papounet est un déserteur, et que la milice rode, au cas où vous l'auriez oublié. Évidemment, la milice va choper les musiciens, le père va miraculeusement en réchapper, et ce pile poil au moment où Jude réussit à retrouver Nicole.
Après une brève mais intense nuit d'amour, Jude va se faire descendre par un milicien, laissant Nicole enceinte, mais bien entourée de Renee et de son papounet. Le clou c'est la scène finale, où Nicole et sa fille (rousse, bien entendu, puisque son papa était irlandais...) partagent leur table avec Renee, son mari, leur rejeton et papounet qui se porte comme un charme. Le tout dans les champs de blé, comme c'est poétique !

Voilà, alors je sais pas si j'étais juste pas d'humeur ou si le film est une totale bouse. Je pencherais plutôt pour l'option 2, vu qu'en général, je suis assez réceptive aux guimauves sentimentales. [Ah, "Love Actually", quel bonheur...]. Mais là trop c'est trop. Cliché sur cliché, au bout d'un moment (non, au bout de 5 mn en fait) ça dépasse les limites de l'entendement. Heureusement que j'avais décidé de ne pas sortir de chez moi et qu'au bout du 1er quart d'heure je m'étais fait un devoir de le regarder en entier pour vous en parler aujourd'hui !

A vous maintenant, et je sens que je me suis fait quelques ennemi(e)s aujourd'hui :o)... Vous en avez pensé quoi ?