Disons que j'ai participé aux petits bruits d'ambiance, rires et autres applaudissements.

J'ai en effet assisté à l'enregistrement de l'émission Baobab de France Inter, qui avait lieu au Maillon à Strasbourg dimanche après-midi. Je ne connaissais pas vraiment l'émission, que j'avais dû écouter une ou deux fois, par hasard, dans ma courte vie, mais une amie m'avait envoyé les coordonnées pour s'inscrire et j'ai sauté sur cette occasion de découvrir l'envers du décours radiophonique (que je connaissais déjà un tipeu, vu que j'avais fait mon stage de fin d'études dans une radio).

Eh ben en fait c'était vachement chouette. Bon, ya pas réellement d'interaction entre le public et les invités, mais quand ils s'amusent à faire des bons mots, ils nous jettent un regard en coin des plus plaisants : on se sent dans la confidence. Moi je m'imaginais un truc un peu plus imposant, genre avec un chauffeur de salle ou un gars avec un panneau qui te dit quand applaudir. Eh ben non. Même que le public de France Inter il est vachement malin : il sait applaudir tout seul au bon moment, et rigoler itou (si-si j'vous jure que c'est possible).

Baobab5
Je sais, ma photo n'est pas tip-top, mais avec mon téléphone et dans le noir, c'est le mieux que je puisse faire...

Stéphane Paoli a l'air vraiment sympa, malgré un goût... euh... particulier concernant ses chaussures. Et nous avons pu nous rendre compte qu'animer un débat de radio, ben c'est pas facile-facile. Notamment quand les invités dévient copieusement du thème de départ et feignent d'ignorer les gestes désespérés de l'animateur pour les ramener dans le droit chemin.

Parce qu'au thème annoncé ("une idée qui n'est pas dangereuse ne peut pas être qualifiée d'idée" - Oscar Wilde), n'ont été consacrée que quelques petites minutes. Le reste de l'émission partant un peu dans toutes les directions. Des directions fort intéressantes qu'il eut été sympathique de développer, mais un peu trop éparses pour en garder un souvenir suffisamment fidèle pour vous le rapporter ici. Bref, un échange d'idées un peu fouillis mais très intéressant.

Je garde donc le souvenir d'une bonne après-midi, divertissante et instructive. Du coup j'ai envie de me renseigner si ya pas des émissions en public auxquelles je pourrais assister (genre sans aller à Paris...).