Ca y est, ce week-end je suis enfin allée voir ce film dont on me vante les mérites depuis des lustres, et que je n'avais pas eu l'occasion de voir ! Et je ne suis pas déçue !

La Vie des Autres - Florian Henckel von Donnersmarck, 2007
vie_des_autresC'est un film allemand, dont l'histoire se  passe en RDA (l'Allemagne de l'Est, pour ceux qui ont la mémoire courte :o)), quelques années avant la chute du mur de Berlin. A cette époque, critiquer le régime était formellement interdit, et la sécurité intérieure, la Stasi (Staat Sicherheit) n'y allait pas de main morte pour repérer et condamner ses détracteurs. Ecoutes téléphoniques, surveillances rapprochées étaient courantes, en particulier dans le milieu des artistes.
C'est d'ailleurs à un artiste reconnu et renommé pour son patriotisme (comprendre sa dévotion au régime) que la Stasi va s'intéresser. Trop dévoué pour être honête, il a en plus le tort d'être l'amant de l'actrice dont le Ministre de l'intérieur est tombé amoureux. Commence alors une surveillance minutieuse de ses faits et gestes par un officier de renom. Mais à force de surveiller les autres, ne risque-t-on pas de finir par vivre sa vie par procuration, de s'attacher à ces autres que l'on épie ?

C'est là un film très intéressant, qui allie savamment l'aspect historique à l'aspect humain. On apprend en effet un certain nombre de choses sur la RDA. Du moins pour ceux qui comme moi étaient un peu jeunes avant la chute du mur pour saisir vraiment la portée de ce qui se pasait de l'autre côté. Mais on entre aussi dans la tête de cet officier, qui petit à petit s'immice dans la vie de ceux qu'il observe. D'abord par jeu, puis pas intérêt, finalement par (com)passion. et ça soulève d'ailleurs un certain nombre de questions. Qu'aurions-nous fait à la place de tel ou tel personnage ? On se rend compte aussi que finalement derrière ces mètre cubes de rapports rendus publics pendant la Glasnost, c'étaient bel et bien des êtres humains qui oeuvraient.

Un excellent film, que je vous conseille fortement de voir, si ce n'est pas encore fait. Et dépêchez-vous, car bien que le bouche à oreille le maintienne à l'affiche depuis fin janvier déjà, il se pourrait qu'il n'y reste plus très longtemps.