TRAIN2J'aime toujours autant les voyages en train. Même si je le prends tous les jours. Même si c'est long. Même si l'on y rencontre souvent des gens très très lourds. Chacun de mes voyages en train me rappelle en effet ceux de mon adolescence, lorsque je traversais la France pour aller rejoindre ma meilleure amie en Bretagne pour les vacances. Chaque trajet en train, même s'ils sont désormais teintés de ces déprimants adieux sur les quais de gare, me rammènent à ces vacances et à cette liberté insouciante de mes 18 ans. Le train c'est le voyage, c'est prendre le temps de se sentir en vacances pendant le trajet. C'est des rencontres, des sourires, des vies entre parenthèses.

J'ai toujours les mêmes petits rituels de voyage, que je prépare avec soin avant le départ. Un bon bouquin pour l'évasion, un peu de musique pour se perdre dans ses pensées, un magazine de ciné pour le rève et quelques sudoku pour se vider la tête. Le tout accompagné de divers biscuits ou bonbons, histoire de passer le temps de façon sucrée. Bien sûr, aujourd'hui un lecteur MP3 a remplacé mon bon vieux walkman, le sudoku a pris la place des mots-fléchés et souvent Psychologies celle de mon Première. Mais l'idée est là et l'ambiance reste la même.

J'aime cette atmosphère de voyage qui règne dans le wagon. Ces gens qui se croisent et se côtoient le temps d'un voyage. Pendant ce laps de temps, pas de différence entre le voyageur d'affaire, le vacancier ou l'amoureux qui part rejoindre sa douce. Tous sont au même endroit et partagent en silence quelques heures de leurs vies.
J'adore observer discrètement les autres passagers. Imaginer des vies,  extrapoler sur des détails, rêver des histoires parfois plus passionnates encore que les livres que j'ai emportés.

Passées ces quelques heures, chacun se sépare et retourne dans sa vie sans même un souvenir de ces quelques uns qui 'ont partagés un moment. Parfois pourtant, un petit miracle se produit. Une étincelle, un air d'inattendu prend le pas sur les voyageurs, qui se retrouvent liés par une certaine complicté fugace. Ca prend parfois la forme d'une panne, d'un contrôleur trop zélé ou tout simplement une synergie qui s'opère, la prise de conscience du croisement de nos vies.
Je me souviens notamment d'une partie de tarot avec un régiment de militaires, ou d'un casse-croute post- réveillon, où une bouteille de champagne avait été partagée entre inconnus. Ces petits instants hors du temps me laissent comme une aura de bonheur et j'y repense à chaque fois que je prends le train. Ces brefs instants partagés me redonnent alors un peu confiance en l'être humain.

Demain, je pars. et presque autant quela perspective de retrouver Doudou, ce voyage en train me rend déjà toute guillerette d'avance...

TRAIN1
En haut de la page, le nouveau TGV-Est (qui n'est pour l'instant qu'un simple T)
Ci-dessus, ma tablette fin prête pour un bon voyage...