En dehors du fait d'y avoir du bol, ou des petits soucis, dans le train, je lis. Et là avec mes 14h de SNCF, j'ai carburé à donf'. J'ai notamment lu le Douglas Kennedy, que j'ai plutôt bien aimé. Mais je reviendrai dessus en détail une autre fois. J'ai aussi (enfin) lu En finir avec les boulets et les empoisonneurs, que j'ai trouvé très intéressant, et dont je vous parlerai aussi d'ici quelques jours.
Parce qu'aujourd'hui j'ai envie de revenir sur un livre que j'ai lu il y a quelques semaines et qui m'avait énormément plus.

La Trilogie des Jumeaux - Agota Kristof, 1989-1992
LIVRE_Trilogie_des_jumeaux
Je n'en avais jamais entendu parler avant que Paul le mentionne dans un commentaire sur Suite Française, le classant parmi les livres de guerre sans héros triomphant. Je l'avais donc mis dans un coin de ma tête, jusqu'à ce qu'une amie lise dedans (ma tête, donc) et me l'offre pour mon anniversaire.

La Trilogie des Jumeaux rassemble en fait les trois volumes d'un roman, à savoir Le Grand Cahier, La Preuve et Le Troisième Mensonge. Je les ai dévorés.
L'histoire est assez difficile à résumer car elle évolue au fur et à mesure qu'on progresse dans la lecture. Tout du moins la perception que l'on en a évolue. En effet, aucune certitude n'est acquise, car tout est subjectif. Il y a toutefois une constante, c'est la guerre. Une guerre inconnue dans un pays sans nom. Et cette guerre va influer sur la vie des personnages, sur leur ressenti, leurs souvenirs.

On commence le livre avec ces jumeaux, dont la mère les confie à leur grand-mère, vivant à la campagne, afin de les sauver de la famine et de la violence qui règnent en ville. Face à l'attitude dénuée d'amour de la grand-mère, ils s'endurcissent physiquement et moralement. Cette première partie est celle de leur enfance, l'histoire de leur gémeité fusionnelle.
Séparés dans la 2e partie, on continue à suivre celui qui est resté, et qui ignore tout du destin de son frère. a présent ado, puis adulte, il évolue vers plus de douceur et se construit peu à peu.
Pour finir, la 3e partie revient sur le 2e jumeau et ce qui lui est arrivé, et enfin, leurs retrouvailles.

Ces trois volumes réservent beaucoup de surprises, magistralement orchestrées. La dureté du 1er volume, la découverte de ces enfants qui n'en ont plus que l'apparence. Le style, net et incisif. La guerre ensuite, qui pourrait constituer un 3e personnage, extérieur, flou, car on ne l'apperçoit que du point de vue de ce peuple qui n'y comprend rien et subit l'invasion, la libération, les violences. Et finalement, la vérité, que l'on connait jamais vraiment, qui se faufile entre les doigts du lecteur, qui s'échappe et revient quelques pages plus loin.
Tous ces éléments en font un livre passionnant, vraiment à part, et qui vaut vraimentla peine d'être découvert.