Cet après-midi, devant le constat alarmant de l'état de ma garde-robe (mes deux seuls pantalons portables pour aller bosser sont des pantalons d'hiver, mon pantacourt me donne l'air de la fille illégitime de Bibendum et d'une bouteille d'Orangina géante) j'ai décidé d'agir. Ça urgeait un peu.
Me voici donc partie pour faire les boutiques. Seule (j'ai renoncé il y a un bail à infliger ce calvaire à quiconque, preuve qu'il y a de la bonté en moi). Je file donc aux enseignes habituelles, et j'essaye à peu près tout ce qui me passe sous la main. Sauf que bon, soyons lucide, il n'y a pas grand chose qui me passe sous la main... A croire qu'il y a eu une razzia sur les tailles 42-44 juste avant que j'arrive, parce que je ne trouve plus rien. A trois jours des soldes, ça augure mal des futures bonnes affaires que je pourrais m'offrir... Mais le pire reste à venir. Je me rends compte que d'une, si mon pantacourt me boudine, c'est pas parce qu'il a rétréci, et que de deux, le 44 des magasins me va pas... A part chez H&M. Où le magasin semble avoir été dépouillé de ses pantalons... C'est la misère, je me vois déjà aller travailler avec le même fute toute la semaine.

C'est dans ce grand moment de solitude et de désespoir que je me retrouve nez à nez avec une boutique "Ronde en couleur". Elle me nargue. Elle me fait de l'oeil. D'abord, je passe mon chemin parce que bon OK je ne rentre pas dans le 44 de chez Etam, mais je ne vais pas non plus aller acheter mes fringues dans un magasin pour les rondes... Je suis pas ronde, j'ai juste un léger amas pondéral au niveau du fessier...
Et puis bon finalement je laisse ma fierté à la noix de côté et je rentre. D'abord j'ose pas trop regarder, j'erre un peu entre les rayons, mal à l'aise. Jusqu'à ce que la gérante vienne me voir et me propose son aide. Je dis que je cherche un pantalon fluide, ou un pantacourt. Elle me dit que dans ma taille, elle n'a pas grand chose (c'est dingue, ici je suis mince !) et me propose de jeter un coup d'oeil aux jean's. Humpf, me dis-je... Un jean's.. depuis le temps que j'ai abandonné l'idée d'en porter, des jean's... Même quand je rentrais dans du 40, pour une raison morphologique déjà évoquée ci-dessus, soit je ne rentrais pas dedans, soit il me manquait un rembourrage abdominal... Bref, ça n'allait pas. Mais bon, comme elle avait l'air de savoir ce qu'elle disait, la dame, j'ai essayé quand même. Et là, miracle ! Premier essai, transformé du premier coup, nickel, ça m'allait comme un gant. En plus tout confort. Rien qui coince, rien qui baille, rien qui boudine et en plus il est joli comme tout avec des petites fioritures toutes discrètes sur les poches. Le tout pour la modique somme de 45€. Ravie et poussée dans mon élan, je me mets à essayer tout le reste. Et j'ai découvert que je pouvais trouver des fringues dans lesquelles je ne suis pas obligée de vivre en apnée et où du coup j'ai l'air plus mince. Que demande le peuple ?
Ceci dit, j'espère quand même que mes 20mn quotidiennes de vélo (qui remplace désormais le train comme moyen de locomotion) vont me permettre de perdre un peu de cet amas pondéral et pouvoir remettre mes fringues d'avant...

Quoi qu'il en soit, cette visite chez "Ronde en couleur" m'a redonné le moral et du coup j'ai continué mon shopping en m'orientant vers des chaussures. Et là aussi j'ai craqué : j'avais envie de ballerines. J'en ai trouvé des 'achement pas chères et comme je n'arrivais pas à choisir entre les rouges (toutes rouges) et les vertes (avec un ruban turquoise), ben j'ai pris les deux. Ha ! Ça ne m'était jamais arrivé et ça fait un bien fou ! Un p'ti moment de folie complètement déraisonné puisque les soldes commencent mercredi et qu'il restait environ 5 paires à ma taille... Mais j'en avais envie et tant pis pour mon compte en banque. De toute façon je ne trouve jamais rien pendant les soldes et j'avais rien acheté depuis un petit moment...
Oui, bon OK, il y a 15 jours j'avais craqué pour des trop choutes nu-pieds à fleurs... Mais ça compte pas, c'était une promo d'enfer !

Achats