Ce week-end, entre deux virées shopping, et surtout au milieu des trombes d'eau qui s'abattent actuellement sur la région, je suis allée me mettre au sec dans un ciné. J'avais assez envie de voir Ocean's 13, mais je me suis finalement laissée tenter par le célèbre ogre vert. Je me suis dit qu'une bonne tranche de rigolade ne ferait pas de mal à mon moral et le vert étant la couleur de l'espérance, il me fallait au moins ça !

Shrek le troisième, Chris MILLER - 2007
Shrek3Malgré ma réticence au niveau du titre - oui, parfois, je peux hésiter à aller voir un film rien que sur son titre... je voue une haine farouche aux titre nuls et-ou mal traduits. En l'occurrence, Shrek le troisième est une traduction littérale du titre original et c'est bien ça qui m'a agacé. Parce que si Shrek The Third peut faire office de mini jeu de mot légèrement pourrave, en français ça n'a aucun sens. Mais bon c'est sûr que Shrek 3 ça rendait pas mieux, donc je suis prête à pardonner... -bref, malgré le titre, me voilà dans la salle. Par miracle, aucun mioche piaillant, aucun ado hurlant, en fait une salle pas bien remplie, le pied !

Nous avions donc laissé Shrek en position de Prince, futur prétendant au trône de Fort Fort Lointain. On le retrouve au chevet du roi-Grenouille mourant, sur le point de devenir roi à son tour. Sauf que chassez le naturel, il revient au galop, et Shrek n'a aucune envie de passer sa vie, guindé sur un trône, dans de beaux habits d'apparats. Le voilà donc parti à la recherche d'un roi de remplacement, qui n'est autre que le jeune Arthur.
Sauf que pendant que notre héros s'évertue à convaincre un ado-looser en pleine crise d'adolescence qu'il a l'étoffe d'un souverain, le  Prince Charmant échafaude un complot pour s'emparer du trône. Ajoutez à ça que Fiona attend un heureux événement, ce qui fait légèrement flipper le futur papa, et vous aurez tous les ingrédients de cette meugnonne petite comédie, idéale pour un samedi après-midi.

J'avais lu quelques mauvaises critiques sur ce troisième volet, mais finalement je l'ai trouvé plutôt chouette et même meilleur que le précédent. Les effet d'images sont impressionnants, notamment un plan sur le brushing du prince, bluffant de réalisme. Les personnages secondaires sont vraiment rigolos, en particulier Merlin, un mage-enseignant à la retraite, qui a complètement perdu la boule. L'un de ses sortilèges va d'ailleurs entraîner l'échange corporel du chat et de l'âne, ce qui donne évidemment lieu à des scènes cocasses, bien que pas assez exploitées à mon goût.
L'ensemble donne un film plutôt enlevé et drôle, qui m'a séduite bien plus que le précédent.