elliptiqueHier soir, comme presque tous les soirs depuis maintenant 10jours, j'ai été à la salle de sport pour évacuer mon lot quotidien de transpiration et lutter âprement pour transformer du gras flasque et mou en joli muscle mince et ferme (les coachs sportifs : alchimistes modernes ??).

J'aime de plus en plus ces rendez-vous du soir. L'ambiance est vraiment chouette et j'ai un peu l'impression de retrouver des camarades de classe. On n'est pas encore très nombreuses, alors on retrouve souvent les mêmes têtes aux mêmes heures et de petits liens visuels se tissent, autant d'encouragements mutuels par les clins d'oeil ou les sourires. J'apprécie surtout ce moment hors du temps rien que pour moi, où je peux me permettre de ne penser à rien du tout.
En transpirant, j'évacue la tension de la journée, mes doutes, mes craintes quant à mon avenir et la pression que je me mets inconsciemment pour "réussir". Pendant 1h30 je suis juste moi et ma volonté de tenir le temps que je me suis imparti sur cette machine. Sans compter que je me rends compte que mon état de délabrement physique n'était pas aussi avancé que je ne l'imaginais, voilà qui est réconfortant.
Et quand je rentre chez moi après cette séance, je me sens bien : reposée, calme et j'ai bizarrement l'impression d'avoir plus de temps pour moi à la maison.

Ce que j'aime, c'est finalement ce sentiment d'anonymat et de communauté. Ça parait antinomique et pourtant non : on a beau se retrouver tous les soirs et se reconnaître, voir même s'appeler par nos prénoms, on n'en reste pas moins des inconnues les unes pour les autres. Des inconnues qui partageons un moment ensemble avant de se séparer.

Alors autant vous dire que lorsque j'ai vu débarquer Mamlacheffe, ma directrice, qui venait en repérage pour une éventuelle inscription, je lui ai fait un grand sourire tout en priant de toutes mes forces pour qu'elle choisisse un autre club ! Pas question de la voir intégrer mon nouveau p'ti cercle de transpireuses anonymes !