Sur les bons conseils de Fashion Victim qui le citait il y a quelques jours parmi l'un des livres qui l'avaient le plus fait rire, je me suis procuré ce petit polar multicolore et acidulé. Bien m'en a pris !

Le Lézard Lubrique de Melancholy Cove, Christopher MOORE
Le_Lezard_Lubrique_de_Melancoly_CoveLa petite ville de Melancholy Cove vit au rythme des saisons touristiques. Après l'effervescence de l'été, la petite station balnéaire retrouve calme et sérénité dès les premières couleurs automnales. Du moins en est-ce ainsi d'ordinaire. Mais cette année les événements vont prendre une tournure inattendue et bouleverser le quotidien de ses habitants, bien plus surprenants qu'on n'aurait pu le soupçonner...
Le suicide d'une femme apparemment sans histoires, puis l'arrivée en ville d'un bluesman, traînant sans le savoir dans son sillage un énorme lézard-caméléon vont avoir sur le comportement des habitant, et en particulier sur leur libido, d'étranges effets...
Ajoutez à ce p'ti cocktail un flic local à la ramasse, une psy avec des états d'âme, une ex star de films de série Z qui essaie de se débarrasser de sa voix off, un shérif un peu louche ou un pharmacien qui craque pour les cétacés, saupoudrez le tout d'une bonne dose d'humour et un talent de conteur, vous obtiendrez un polar décalé et drôle, digne de figurer dans votre bibliothèque.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre, lu en un rien de temps. Il se dévore (c'est le cas de le dire, hahaha) en toutes circonstances, et les petits chapitres permettent de lire quelques pages dans le bus, sans devoir s'arrêter au milieu d'une action.
J'ai particulièrement apprécié les changements de points de vue. L'histoire se vit en effet tour à tour par les yeux des différents protagonistes. Parmi eux un chien, et même le fameux lézard... Ces basculements sont toujours fait avec a propos et rendent la lecture très dynamique : pas de temps morts, pas de blabla inutile.
Quant à l'humour, c'est tout comme j'aime, où comment raconter des énormités avec le plus grand sérieux. J'adore !
En un mot comme en cent : n'attendez pas pour lire ce petit ovni dans le monde des polars.

PS : Merci Fashion Victim pour cette bonne idée de lecture !