J'ai un peu de mal à m'exprimer ici ces derniers temps, alors comme je n'ai pas envie de laisser ce blog à l'abandon, je vais essayer de me concentrer un peu sur mes lectures et visionnages de films.
Et puis depuis le temps que je me contente de changer l'image du livre en cours dans l'album photo sans prendre le temps de le commenter, j'ai de quoi faire ! Bon, par lequel je commence ?
Allez, je choisis un petit livre amusant et plein d'humour, qui conviendra parfaitement à ceux qui comme moi ont un petit moral.

God Save la France - Stephen CLARKE, 2005
god_save_la_francePaul est un jeune anglais qui vient de réaliser un rêve : il a décroché un job à Paris et va donc pouvoir s'installer en France pour au moins un an. Evidemment, il va prendre un choc culturel inattendu dans la figure, aussi bien au niveau professionnel (ah ces réunions stériles qui n'en finissent pas, ce management de projet mou du genou et ces vendredis après-midi déserts...) que personnel (comment obtenir ce qu'on veut et dans des temps raisonnables du serveur odieux, s'en sortir en cas de grève des éboueurs, draguer les filles et surtout, éviter de marcher dans la merde ?). Comme les préjugés vont dans les deux sens, son image de petit anglais, gentleman et nonchalant ne va pas l'aider beaucoup à trouver sa place.
Ajoutez à ça un patron des plus louches qui va le faire entrer, de façon assez rocambolesque, dans le monde des magouilles, et ça commence à faire beaucoup pour un seul homme, tout anglais soit-il...

Je n'avais pas lu le livre à sa sortie, parce que je pensais que ce serait une sorte de pamphlet anti-français et totalement de mauvaise foi. Il faut dire que, si ma mémoire est bonne, il est sorti pile au moment du boycott de nos produits , au début de la guerre en Irak. Sans compter que le titre original ("A Year in the Merde") n'était pas pour me persuader du contraire... J'ai finalement craqué, poussée par la curiosité. Et j'ai bien fait.

Alors bien sûr, la caricature, comme toute caricature qui se respecte, force le trait (on a jamais vu une grève d'EDF priver qui que ce soit de courant), mais on s'y reconnait sans trop de mal. Et puis il faut dire que nos petites manies, vues de l'extérieur, sont assez désopilantes. Hilarantes parfois. Comme cette scène où notre anglais commande à l'aveuglette un chèvre chaud et s'attend à trouver dans son assiette une bête à cornes.
Si l'intrigue, fil rouge du récit, est assez tirée par les cheveux, le ton caustique est bourré d'un humour très imagé et vaut à lui seul largement la peine de lire le livre.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé, et j'ai surtout beaucoup ri (y compris dans le bus...), ce qui m'arrive somme toute assez rarement en lisant. Pour un moment relax ou pour se changer les idées, n'hésitez pas, plongez-vous dans la caricature !