Après les bouquins, un petit retour aux sources : le ciné.
J'y avais plus été depuis un bail, autant par flemme que par manque de temps. J'ai donc raté moult films intéressants et je le regrette amèrement. Bien résolue à remonter la pente de ma fréquentation de salles obscures, j'ai décidé de ne pas rater :

Je suis une Légende , Francis LAWRENCE - 2007
Je_suis_une_l_gende[Je me permets de dévoiler plus bas des éléments du film, parce qu'à mon sens il n'y a pas de suspense sur ces points et que ce ne sont pas eux qui font l'intérêt du film, j'espère que ceux qui ne l'ont ni vu ni lu ne m'en voudront pas et que ceux qui veulent conserver une ignorance totale de l'intrigue ne liront pas plus loin].

Pour commencer, heureusement que j'y suis allée toute seule. J'aurais définitivement confirmé une réputation de chouineuse, ce qui aurait été euh... pure calomnie. Si-si c'est vrai, *croise les doigts ds son dos* j'ai un coeur de pierre et je ne pleure jamais, encore moins au ciné.... Oui bon Ok j'avoue, je suis une vraie Madeleine, une éponge, les chutes du niagara. Même dans un film d'action pur et dur, je suis capable de dégoter un truc qui va me toucher et libérer les grandes eaux...

Là j'y peux rien, il a fallu qu'ils filent un chien au héros et qu'évidemment (comme on s'en doute dès la seconde où on voit le chien...) il meure dans des circonstances totalement dramatiques (bouhouhou). Dans le bouquin, que j'avais lu il y a un paquet d'année, il ne me semble pas me souvenir de ce chien, je soupçonne donc un complot de la part des scénaristes hollywoodiens pour faire pleurer dans les chaumières (dans la mienne en tout les cas).

Cette tragédie mise à part, le film est plutôt réussi. Will Smith est décidément un acteur épatant, qui n'hésite pas à donner de sa personne pour l'art, notamment avec une scène ou monsieur fait des tractions dans son salon pendant que son t-shirt doit certainement être dans la machine à laver (on est pas le dernier homme sur terre pour rien : on est prévoyant et on a un groupe électrogène).
Mais je m'égare.
Je disais donc que WS est un acteur épatant, qui se fond dans ses rôles de façon vraiment convaincante. Chacun de ses films révèle un personnage différent mais entier et interprété à merveille. Oui vraiment c'est un bon.
Les effets spéciaux quant à eux, permettent un décor de NY rendu à la vie sauvage très réaliste, à la fois poétique et angoissant. Les premières images du film sont saisissantes : on en oublie presque ce qu'on est venu voir pour regarder dans tous les recoins de l'écran les moindres détails.
Les méchants monstres (qui ne sont plus des vampires), ont une très grande bouche (je cherche encore la signification et le symbolisme caché de cette bouche), et des habits déchirés (mais des habits tout de même, un monstre, passe encore, mais un monstre à poil, faut pas déconner !!) et sont assez "jolis", ce qui rend assez bien finalement l'idée du livre qui était, du moins pour moi à l'époque, que la monstruosité n'existe pas en soi mais uniquement par rapport à une norme.

J'avais lu une critique qui disait qu'il y avait ds le film un côté chrétien dérangeant car il n'existait pas dans le livre, et j'appréhendais un peu une sorte de récupération façon bondieuseries bien lourdes. C'est bien le cas sur la fin, mais c'est pas aussi appuyé que je le redoutais. Une allusion à la foi un peu tartignole ("il y a un camp de survivants (paradis) je le sais." "Non, tout le monde est mort, et puis d'abord, comment le sais-tu ?" "je le sais, c'est tout (moi j'ai la foi !)" "c'est dieu qui m'a amenée jusqu'à toi, il a un plan" Evidemment à la fin il s'avère que la sauveuse chrétienne avait raison (il faut tjs faire confiance à Dieu !!), et tout est bien qui finit presque bien.

Bref, je trouve ce film vraiment bon. L'adaptation au livre n'est pas fidèle, mais juste, et permet d'actualiser le thème, de répondre à qq petites interrogations (l'origine du virus est bluffante) ou de corriger qq incohérences, notamment sur les compétences du héros.

Evidemment, je me réveille un peu tard (puisqu'il n'est déjà plus à l'affiche dans mon ciné préféré) mais si vous avez l'occasion, je recommande ce film. Sur grand écran, ça va de soi...

Je_suis_une_l_gende1
Photos Warner Bros