womanEt dire qu'aujourd'hui, il existe encore des hommes pour penser que la Journée de la Femme est une sorte de Fête des Mères universelle... Des hommes pour s'imaginer que faire la vaisselle ce soir sera la meilleure marque de leur progressisme et leur solidarité avec leur femme. Des hommes pour offrir des fleurs ou autres babioles à leurs employées, ou pour inviter leur collègues au resto ce midi, parce qu'aujourd'hui, les femmes sont à l'honneur.
Mais par dessus tout, et dire qu'il y a des femmes qui trouvent ça normal et pour qui ce jour n'est rien de plus que ça... Et qui ne se rendent pas compte que justement en acceptant toutes ces petites marques d'attention et de célébration de... (?!?) ben oui, de quoi en fait ?!, elles cautionnent une certaine attitude de condescendance. Cautionnent l'inégalité qui nous séparent encore d'eux, en acceptant de voir ce jour comme unesorte de compensation des "préjudices" subits. Alors que cette journée est tellement plus.

Alors pour répondre à ceux qui se posent la question de ce que cette journée signifie pour une jeune femme d'ici et d'aujourd'hui, voici ce que j'attends de cette journée de la Femme.

J'attends de la part des hommes qu'il se posent la question du pourquoi de l'existence de cette journée. Qu'ils se remettent en question dans leur vie de tous les jours et comprennent que, quoi qu'on en dise, quoi qu'ils en disent, même dans un pays ouvert, moderne et civilisé comme le nôtre, le traitement hommes/femmes est loin d'être égal. J'attends des hommes qu'ils se demandent par exemple pourquoi ils ne cherchent pas le bébé à la crèche ; si c'est vraiment une question logistique ou si c'est juste parce que c'est comme ça. J'attends des hommes qu'ils osent avouer à leur collègue féminine qu'ils gagnent plus qu'elle, afin qu'elle puisse se battre contre ça. J'attends des hommes qu'ils me considèrent, aujourd'hui et pour toujours, comme leur égale.

Et j'attends des femmes une solidarité, une volonté d'aboutir à une vraie égalité, pour toutes. J'attends des femmes qu'elles n'oublient pas que rien n'est acquis. Qu'elles pensent à tout le chemin parcourru en peu de temps et surout à tout le chemin qui reste à faire. J'attends des femmes qu'elles n'abandonnent jamais et ne se satisfassent pas d'un petit équilibre, certes confortable, mais encore loin d'être stable. Car c'est à nous de tirer tout ça vers le haut, pour que celles qui sont encore opprimées profitent de cette évolution.

Pour toutes ces raisons, j'attends beaucoup de cette journée, et je suis toujours sidérée de voir comment elle est traitée à la télé et dans les média ! Mais peut-être que je suis un peu trop utopiste...