Vue chez Tirui, une chaîne en libre service sur les Doudous de notre enfance. J'ai trouvé ça mignon et je me suis dit que ce serait l'occasion de donner son quart d'heure de célébrité bien mérité à "MonLapin".

MonLapin

MonLapin (oui-oui, en un mot : c'est son nom) est un doudou home-made qui m'a été offert par une amie de Môman à ma naissance. Je ne sais pas à partir de quand je l'ai élu doudou préféré, mais je me souviens en tout cas qu'il se disputait la place avec un gros animal orange, je crois que c'était un ours mais je ne suis plus bien sûre... c'est dire si ça remonte à loin.

En tout cas vers l'âge de 5-6 ans, si je vivais entourée de peluches (au point que Môman avait fini par leur mettre des petits colliers de laine, mettre des petits clous aux murs et de décider que leur place de rangement ce serait au mur, tellement y avait plus de place dans les malles...), c'est lui le seul qui avait le grand honneur de dormir avec moi. Il a partagé mon lit pendant de longues années et à l'heure actuelle, si je ne dors plus physiquement avec lui, il n'est pas bien loin puisqu'il trône sur la commode de ma chambre, avec 3-4 autres de ses congénères qui ont une place particulière dans mon coeur.

Vous aurez sans doute constaté que je parle de MonLapin au masculin, et ce malgré la jolie robe qu'il porte. En effet, MonLapin est un garçon. Je me souviens encore du jour où on m'a dit que non-non-non, comme il portait une robe ce devait être une fille... Moi j'avais pas vraiment remarqué à cette époque que c'était une robe et mon côté garçon manqué a décidé que ce serait un mâle... Je n'ai pas pu, même après le choc de cette révélation (Mamannnn, MonLapin est une fiiiille ?!?!?) me résoudre à lui faire changer de sexe.
Vous aurez aussi certainement constaté que MonLapin est aveugle, le pauvre... A l'origine évidemment il avait des yeux. Je crois bien que c'est mon chien qui les a boulottés un jour par pure vengeance... Môman avait promis de les recoudre, mais comme j'étais déjà ado et que la cécité de ma peluche préférée ne me faisait pas criser, ça n'a jamais été une priorité et le pauvre est resté aveugle...

Il n'en était évidemment pas à ses premières misères, puisqu'il avait déjà été amputé puis recousu d'un bras, ainsi que de la tête... Le bras c'est tout simplement parce que je le trainais toujours par le même bras et qu'un jour la couture cédé... Môman a dû intervenir en urgence pour le sauver, c'est limite si on a pas dû conserver le membre amputé dans de la glace en attendant l'intervention...
La tête c'est parce que frérot, qui était bien méchant, a un jour fait tournoyer MonLapin en le tenant par la tête et que le reste de son corps s'est détaché (et là j'ai vraiment cru que c'était la fin...). Si je me souviens bien il me faisait du chantage, et j'ai pas cédé...

Voilà l'histoire de MonLapin. A l'occasion j'irai fouiller dans les cartons de Môman pour voir s'il n'y a pas quelques photos d'époque à rajouter.
A votre tour maintenant, prend le relai qui veut...