Quand y en a marre, et qu'y a plus de malabar, il faut bien se résoudre à agir...
RainL'autre nuit, j'ai encore eu la joie suprème de me réveiller à 5h du mat (est-il nécessaire de rappeler que je suis PAS du matin ??) pour constater qu'il était encore en train de me pleuvoir dessus... Cette fois j'ai même pas eu le courage de mettre en marche le branle bas de combat pour déplacer le lit et le mettre à l'abri. Sachant que 2 jours plus tôt il avait été innondé pendant que j'étais au boulot, et qu'il n'était pas encore complètement sec, j'étais plus à ça près. Et surtout, j'ai rajouté des meubles dans la chambre et il n'est maintenant plus possible que le lit ne soit pas en dessous de la fuite...
Comme j'ai prévenu et re-prévenu le proprio ainsi que l'agence immobilière, et que soit-disant ils font venir quelqu'un pour le toit à chaque fois, ce qui se révèle aussi peu efficace que la pile de serviettes éponges pour absorber la fuite, j'ai relativement peu d'espoirs quant à l'amélioration de la situation...

Alors voilà, je l'admets... Ca y est la mafia espagnole a eu ma peau...
[NDLA : la mafia espagnole c'est juste parce que mon cher voisin et proprio est d'origine espagnole, de même que le gérant de l'agence et que tous les ouvriers que j'ai eu l'occasion de voir intervenir chez moi. Non pas que j'aie quelque chose contre les espagnols, mais le fait que tous ceux à qui j'ai affaire en ce qui concerne l'appart se connaissent, m'a fait penser à une sorte de clan. C'était surtout en référence au Effebyaille et à la Ciaïllé de Fyfe, et parce que mon problème d'infiltration ne date pas vraiment d'hier, comme vous pourrez le constater ici ou ]
Eh oui, bien que je soie littéralement tombée amoureuse de mon appartement à la seconde où j'y ai mis les pieds ; bien que je voue une adoration sans faille à mon quartier et à ses habitants colorés et étéroclytes ; bien que je vienne de passer 2 mois à faire des pieds et des mains pour faire installer correctement une ligne de téléphone (mit Internet bitte schön) dans ma grotte ; bien que le chien des voisins m'adore et que j'aie un médecin dans mon immeuble ; bien que je n'aie aucune chance de trouver une surface pareille au même prix... je suis en train d'envisager très sérieusement de déménager.

Parce que je n'en peux plus de stresser à chaque fois qu'il y a une grosse averse. Parce que j'en ai assez de rentrer chez moi et trouver mon lit innondé ; parce que je ne supporte plus l'odeur de chien mouillé de mon linge qui a (mal) séché. Parce que j'en ai marre de sortir des fringues qui puent le renfermé, voire qui sont carrément moisies, de mes placards...

Evidemment, comme je suis amoureuse de cet appart, je fais ma difficile, et je n'ai pas encore posé mon préavis. Je crois que secrètement j'ai encore l'espoir que mon voisin/proprio se jette à mes pieds pour me retenir et se décide enfin à faire venir quelqu'un de compétent pour régler ce problème d'infiltration.

J'ai tout de même commencé mes visites cette semaine. J'ai vu un appart vraiment très joli, un peu plus grand (beaucoup plus cher), mansardé mais pas trop, avec poutres apparentes, vraiment mignon. Mais... mais j'arrive pas à m'imaginer habiter ailleurs. Dans un autre quartier, dans un autre immeuble, dans un autre appart. Malgré tous ses désagréments, je reste amoureuse de mon appart et j'ai vraiment pas envie de le quitter. Pourtant, un nouveau départ me ferait le plus grand bien. Mais là, j'arrive pas à m'y résoudre.
La vie c'est compliqué de fois, hein...
[comment ça c'est moi qui me complique la vie ?!?]