26 septembre 2007

Comprendre, c'est tout.

Diable, ça fait une éternité que je n’ai pas parlé de bouquins ici… Il y a du relâchement dans l’air, rien ne va plus ! Je vais donc remédier à ce laisser-aller scandaleux et vous parler du petit dernier que je viens de finir. Ce livre est sur ma liste depuis le mois de mars, mais entre temps on m’en a tellement prêté que je n’avais pas eu le temps de m’y intéresser… L’Attentat - Yasmina Khadra, 2005Le livre raconte l’histoire d’Amine Jafaari, un éminent chirurgien respecté de ses pairs et admiré de son entourage. Amine est musulman... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 15:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 septembre 2007

Changement de décor ?

Quand y en a marre, et qu'y a plus de malabar, il faut bien se résoudre à agir...L'autre nuit, j'ai encore eu la joie suprème de me réveiller à 5h du mat (est-il nécessaire de rappeler que je suis PAS du matin ??) pour constater qu'il était encore en train de me pleuvoir dessus... Cette fois j'ai même pas eu le courage de mettre en marche le branle bas de combat pour déplacer le lit et le mettre à l'abri. Sachant que 2 jours plus tôt il avait été innondé pendant que j'étais au boulot, et qu'il n'était pas encore complètement sec,... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 21:26 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
11 septembre 2007

Des jours...

Ya des jours comme ça où la vie, ça fait chier.Des jours où on se lève du pied gauche parce que le réveil, plutôt qu'une agréable chanson, a craché la voix tonitruante d'un animateur racontant une blague pas drôle (ça s'appelle une mauvaise synchro...)Des jours où on croyait avoir appuyé sur "repeat" alors qu'en fait on a éteint le réveil.Des jours où, du coup, on se réveille en sursaut 5mn avant l"heure du départ, et où évidemment on a une tronche de déterré précisément le jour où on n'a pas le temps de cacher... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 18:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 août 2007

Panique dans la nuit

L’autre jour, je rentrais chez moi après une agréable soirée au restaurant ; il était tard et ce soir de semaine, tous mes voisins semblaient dormir.Le signal qui m’indique que je rentre tard, c’est lorsque la porte de l’immeuble est fermée à clef. J’ai d’ailleurs pour projet de déterminer à quelle heure (et par qui ? Moi je n’y pense jamais, sauf quand je la trouve verrouillée en rentrant) cette porte est fermée à clef. Je me demande bien à quelle heure mes voisins considèrent qu’il est trop tard pour recevoir de la visite... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 17:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
26 août 2007

Un petit gout de paradis

Aujourd'hui, un post spécial Strasbourgeois. Je ne sais pas s'il sont nombreux à passer par ici, mais s'pa grave, ça donnera peut-être des idées à ceux qui voudraient venir tourister en Alsace.Non-non, je ne vais pas vous parler de l'inauguration de l'extension de l'une des lignes de tram, ni des transports gratuits pendant 5 jours pour l'occasion, même si je me demande si les 10 nouvelles stations valent tout le tapage qui est fait... décidément, notre chère Maire a envie de se faire bien voir...Non, je vais vous parler d'un nouveau... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 00:06 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
25 août 2007

Un monde formidable

Nous vivons dans un monde formidable.Un monde où l'on peut gagner des sommes pharamineuses en excerçant ses talent de manipulation dans une cage dorée ou en s'affamant sur une île. Un monde où l'on rêve de célébrité plutôt que de talent et où la réussite tient à son train de vie ; où le moral des ménages est directement lié aux nombre de bagnoles vendues dans le mois. Un monde où le paraître devient plus fort que l'être, et où ceux qui dérogent à ces règles de normalité sont montrés du doigt.Dans ce monde, qui ne tournait déjà pas... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 00:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 août 2007

Ma tronche en peinture

Dans la vie, on en apprend tous les jours. Par exemple aujourd'hui, j'ai appris que je suis bien plus peinturogénique que photogénique.Grâce à Fyfe, j'ai découvert ce site, qui permet de transformer sa tronbine pour voir ce que ça donnerait si on était indienne, asiatique, vieille, un homme ou croisée avec un chimpanzé (oui, drôle d'idée, et non, vous ne verrez pas ce résultat). Mais on peut aussi découvrir ce qu'aurait donné son portrait par des peintres célèbres...Voici donc en exclusivité mondiale, Cely vue par Modigliani,... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 15:31 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
20 août 2007

Coiffeur et damnation

Il y a des moments comme ça dans la vie, où il faut se rendre à l'évidence et accepter son destin, aussi terrible soit-il.Mon destin, de toute évidence, c'est d'avoir, toute ma vie, une saleté de coupe de cheveux toute moche ! Ou plutôt, une chouette coupe, pour quelqu'un qui aurait, genre, au moins une main droite. Manque de bol, j'en ai deux gauches, et je suis même pas gauchère !Vous avez deviné, ce week-end j'ai fini par aller chez le coiffeur. Pas mon super coiffeur tout droit tombé du ciel, et qui, rappelons-le, exerce à environ... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 22:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
14 août 2007

Petites contrariétés et achat du jour

Gnnn... Hier rien n'a été comme je voulais. C'tagaçant ! Pour commencer j'avais décidé de faire une petite balade photo en ville, apperçevant le ciel bleu par le coin de ma fenêtre, je suis sortie en pantalon blanc et tongs... Sauf que par le coin de ma fenêtre je ne voyais de toute évidence pas le bon côté du ciel, et qu'en 10mn, je me retrouve sous une averse du feu de dieu. En 3 secondes je suis trempée, même plus la peine de rentrer. Les pieds mouillés, le cheveu raplapla et l'impression d'avoir les fesses à l'air (pantalon... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 21:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 août 2007

De l'avant

J'ai envie d'écrire en ce moment, mais je ne sais plus trop quoi dire, les mots ne viennent pas, je me sens vidée. Je me dis que j'ai toute une vie à reconstruire, des projets à imaginer, à rebâtir. De nouveaux rêves à inventer. J'ai la cervelle qui carbure à donf', les engrenages en roue libre, essayant de reprendre le contrôle du mouvement.Parce que plus que l'absence, que le sentiment de trahison de se sentir rejetée par celui qu'on aimait et avec qui on pensais faire sa vie, c'est cette remise en perspective qui est difficile.... [Lire la suite]
Posté par Celynet à 22:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]